Yashyizweho kuri 22 September, 2017 | 14:58

La carte de Mutuelle de Santé exigée pour entrer au marché de Nyamirambo

Ce vendredi matin 22 septembre 2017 au marché de Nyamirambo, les agents de l’ordre du District Administration Security Support Organ (DASSO) du secteur administratif de Rwezamenyo, ont empêché les marchands et acheteurs d’entrer au marché. Ils exigeaient la possession de la carte de Mutuelle de Santé, un fait inaccoutumé selon la population.

Vers 10 heures, le marché de Nyamirambo était presque désert. Seulement, une cinquantaine de vendeurs avaient pu entrer après avoir exhibé leurs cartes de Mutuelle de Santé. D’autres ont plié bagage pour rentrer à leurs domiciles, soit pour apporter leurs cartes, soit pour les payer à la banque.

Une vendeuse des fruits qui a pu entrer dans le marché, a déclaré que beaucoup de familles sont financièrement incapables d’avoir à la fois, toute la totalité des frais de la Mutuelle de Santé exigée, car, note-t-elle, "Plusieurs familles rwandaises ont beaucoup d’enfants". "Nous sommes pauvres, c’est difficile d’avoir les 3000 francs par personne pour une famille nombreuse" ; a révélé KK, vendeur de la pomme de terre qui a requis l’anonymat. "On ne voit pas le lien entre la Mutuelle de Santé avec l’accès au marché, c’est une aberration", rétorque un groupe de vendeurs à l’extérieur du marché.

Selon les marchands de Nyamirambo, "Les autorités du secteur administratif de Rwezamenyo, la circonscription dans laquelle le marché de Nyamirambo se trouve, ont déclaré que lundi prochain, personne n’entrera dans le marché sans avoir à sa possession, la carte de la Mutuelle de Santé".
Cette mesure a été décriée par la population qui trouver que ses droits sont bafoués.PKB, fripier, déclare que cette décision est à l’encontre des droits. Imaginez-vous une famille qui parvient à manger parce que la femme a vendu des ananas au marché. Que sera alors son sort et celui de ses enfants", s’interroge-t-il en montrant les autorités qui prennent des décisions sans devoir mesurer tous les paramètres avec leurs conséquences.

D’après la population, c’est pour la première fois qu’une telle décision est prise. "Et si cela est repris le lundi prochain, le secteur administratif de Rwezamenyo aura enregistré un record négatif dans la politique de gouvernance au Rwanda ", a confié PKB, le fripier.

Sarah Sebuhire Tuza


Tanga igitecyerezo

Who are you?